Basile di Manski
C’est un peu le petit frère ténébreux du groupe australien Tame Impala. Aussi à l’aise dans les nappes de synthé symphoniques que dans la petite musique douce-amère des paroles introspectives. Basile di Manski (32 ans) vient de sortir son second album, Les Nouveaux Quartiers. Musique, paroles : Basile di Manski compose tout lui-même. Une réussite. Il oscille entre examen de conscience compulsif et journal amer (« Tu peux me mettre sur le Bon Coin » « Jetez-moi aux encombrants »). Attachant, libre, créatif. 
Basile di Manski
Basile Di Manski – Les Nouveaux Quartiers (album complet)
Basile di Manski
Tantôt skater déjanté, tantôt crooner hip hop, Basile di Manski est aussi un trentenaire interrogatif sur ses propres parents. « Ah les parents… Drôle de truc / Un peu nous et, en même temps, si différents ». Il aimerait « remonter le temps » jusqu’à leur jeunesse. 
Son langage, très actuel, puise à toutes les sources : verlan, argot, anglicismes, français classique. Et, comme beaucoup de personnes de sa génération, Basile di Manski scande sa peur du futur ( « Il n’y a pas d’espoir pour plus tard », Cependant, il se dit » plus heureux maintenant qu’avant ». L’obscurité peut encore attendre un peu. Pour aller plus loin, lisez notre interview express (ci-dessous). Basile di Manski raconte.
Photos : Alice Moitié, Jlévy & Clément Delmas.

Basile di Manski – Interview express

Tu es né où et quand ? Quel âge as-tu ?

Je suis né dans les Hauts-de-Seine en 1988. Si mes calculs sont exacts, j’ai 32 ans.

Où rêverais-tu de vivre ?

Dans une maison moderne et entièrement insonorisée, au bord d’une plage avec de bonnes vagues.

Quel est le voyage que tu as le plus adoré ?

Peut-être Hong Kong. J’ai tourné un clip là-bas et c’est une ville incroyable – les tours se mélangent avec la jungle comme dans les films de science-fiction les plus dingues.

Quel est le concert que tu as vu et que tu as le plus kiffé ?

Peut-être le show de Rosalia à We Love Green en 2018 à Paris. Au milieu de son set hyper rodé et de ses danseurs, elle a chanté quelque chose d’hyper beau et elle s’est mise à pleurer et en pleurant elle chantait encore mieux. C’était dingue.

A quel moment tu as voulu être artiste ?

Tout petit. Je voulais être peintre.

De quel artiste tu es fan ?

Swae Lee, Kareem Ali, Pedro Almodovar, Michel Houellebecq, Andrew
Reynolds, Basquiat.

Tu peux décrire ton nouvel album en trois mots ?

Du flow, des images, des immeubles.

Où as-tu créé la plupart de cet album ?

Dans le Sud-Ouest pendant le premier confinement.

Combien de temps a pris le processus créatif ?

Environ un an.

Quelles sont les rencontres les plus importantes que tu as faites ?

Je te dirai ça sur mon lit de mort quand j’aurai plus de recul.

Tu ne serais pas là si…

Je ne suis pas vraiment là.

Deezer

Spotify

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.