Monitors
Le trio français des Monitors vient de sortir son nouveau morceau Previously, avant goût de son prochain EP qui sortira en avril. Entièrement chanté en anglais, cette chanson entraînante déploie toute la mélodie rock de ces trois comparses originaires de France, d‘Angleterre et d’ex-Yougoslavie. Dans le futur album, les thèmes de l’isolation, de l’addiction et de la corruption sont abordés sans fard. Comme dans ce clip, Previously, délicieusement subversif. 
Avec une guitare basse qui sonne souvent comme un riff de Clash et des arpèges de clavier très 80’s (Previously…), le rock des Monitors s’est élaboré avec soin. Dans le climat très british de l’album, vous reconnaîtrez les volutes musicales vigoureuses de U2 et de Bryan Ferry (Glass). À savourer. Pour aller plus loin, lisez notre interview express (ci-dessous). Chris, le leader et chanteur du groupe, soulève le voile.
Monitors

YouTube

Monitors – Previously…

MONITORS – Interview express de Chris, leader et chanteur

Tu es né(e) où et quand ? Quel âge as-tu ?

Je suis né à Liverpool en Angleterre en 1981. J’ai donc 29 ans. Monitors a été créé à Paris en 2018.

Où rêverais-tu de vivre ? 

En Islande, à Reykjavik pour la sérénité du lieu et parce que c’est une ville où peuvent se reposer les esprits fatigués par leurs cœurs fous. 

Quel est le voyage que tu as le plus adoré ?

Hambourg, parce que j’ai beaucoup aimé l’esprit fou de la ville et aussi car il y a une certaine compatibilité entre la mentalité du lieu et celle des gens de Liverpool dont je suis originaire.

Quel est le concert que tu as vu et que tu as-tu le plus kiffé ? 

Why The Eye à la Station Gare des Mines [près de la porte d’Aubervilliers à Paris] en 2018 car c’est l’un des trucs les plus originaux que j’ai jamais vu. Ils avaient d’immenses masques d’animaux sur la tête tout en jouant dans la fosse et leur musique a créé une sorte de transe chamanique qui m’a fait partir très loin…

A quel moment tu as voulu être artiste ? 

Quand j’avais 5 ans et que j’ai vu Top Of The Pops [émission télévisée britannique musicale diffusée jusqu’en 2006] pour la première fois.

De quel artiste tu es fan ? 

ABBA ! 

Tu peux décrire votre nouveau single en trois mots ? 

Oh, mon, Dieu.

Où avez-vous créé ce single ? 

A Paris dans notre petit home-studio qui est dans l’appartement d’Emil [le compositeur du groupe].

Combien de temps a pris le processus créatif ?

2h pour la musique et 1h pour les paroles. Si on compte l’arrangement, le mixage et les aller-retour avec nos collaborateurs, sans doute plus d’un mois en tout. 

Quelles sont les rencontres les plus importantes que tu as faites ? 

Emil Balic et Féodor, les deux autres membres de Monitors !

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.