BTS

Derrière le succès exceptionnel du dernier titre de BTS aux USA : une « productrice vocale ». Elle a aidé le groupe à façonner sa façon de chanter en anglais.

Les autres nouveautés musique

Jenna Andrews
Jenna Andrews

Parfois, une rencontre entre musiciens peut produire de la magie. Derrière Dynamite, le titre qui fait triompher le groupe sud-coréen BTS actuellement aux USA, il y a un secret. Une carte maîtresse qui s’appelle Jenna Andrews, productrice vocale canadienne de 34 ans. Elle a aidé le groupe à façonner sa façon de chanter en anglais et à conquérir les oreilles américaines. Dynamite est le premier single chanté entièrement en anglais par les sept boys du groupe de K-pop. 

Jenna Andrews
Jenna Andrews
BTS (방탄소년단) ‘Dynamite’ Official MV

Un succès jamais atteint jusqu’alors aux USA

Le résultat de cette collaboration ? Du jamais vu pour les membres (et l’armée de fans) de BTS. Jamais un de leurs titres n’avait eu un tel succès aux USA. Dans le monde, le clip a explosé les compteurs sur YouTube : en l’espace de 24 heures, la vidéo a cumulé plus de 101 millions de vues. Le meilleur démarrage de l’histoire ! Dynamite s’est ensuite installée à la première place du classement américain Hot 100 Billboard pendant deux semaines d’affilée !

Dynamite a tout gagné. La chanson a même conquis le top des radios américaines, véritables marqueurs du succès outre Atlantique. BTS a également conquis les émissions américaines de télé les plus en vue : la dernière MTV Video Music Awards (30 août 2020) ou le Today Show (10 septembre), émission de télévision matinale américaine célébrissime. Une consécration, au pays d’Oncle Sam. 

BTS
BTS

Jenna Andrews a été pour BTS un guide et un coach

BTS doit une fière chandelle à Jenna Andrews. La productrice vocale a assuré l’arrangement des harmonies, le timing et le montage des voix dans Dynamite, a-t-elle confié au média américain Variety. Pour la direction vocale, elle a enregistré sa propre voix à la façon d’un guide. Jenna Andrews est elle-même, à l’origine, auteur compositrice et interprète. Lors de l’élaboration de la chanson, Jenna Andrews a eu un accès direct aux chanteurs dans la cabine vocale et a pu également communiquer avec les artistes par vidéo. 

« Avec BTS,je me suis occupée du chant principal qu’ils ont chanté et je les ai entraînés avec la prononciation tout en essayant de garder leurs bizarreries pour qu’ils soient toujours authentiquement BTS, explique Andrews. Leurs voix sont vraiment très bonnes. J’étais, genre, « Pu–-n »… Ils sont vraiment venus avec. »

BTS

En admiration devant de « vrais chanteurs »

« J’ai tellement d’admiration pour les vrais chanteurs, raconte Jenna Andrews. Et j’aime aborder la performance vocale avec émotion parce que je pense que ce qui attire vraiment les gens, c’est la conviction et la crédibilité. Les trucs techniques, vous pouvez le faire après. La première consiste à faire entrer un chanteur dans un espace mental ou à trouver une mélodie et la bonne touche là où sa voix brille le plus. Lorsqu’il est à l’aise dans sa gamme, il la chante avec plus de confiance. »

« Certaines des parties vocales n’étaient pas faciles à interpréter. Celle de J-Hope [l’un des sept membres de BTS], par exemple. La chanson était très haute pour lui, mais je pense qu’il sonne bien, dit Andrews. Jin a également mentionné que l’enregistrement en anglais était un défi mais aussi un plaisir. Ils ont travaillé si dur et ont tout fait pour que ce soit vraiment de la meilleure qualité. » La partie préférée d’Andrews ? « Le pont quand tout se met en place, dit-elle. Il y a ce moment “à la Jackson 5”. Tout le monde s’y est mis et a délivré quelque chose de bien. » 

Jenna Andrews
Jenna Andrews

BTS possède une « sauce secrète »

Lorsqu’on demande à la productrice vocale si BTS possède sa propre sauce secrète en matière de stratification vocale, Jenna Andrews répond par l’affirmative : « La réponse est qu’il s’agit d’une sorte d’essai et d’erreur permanents. C’est comme un puzzle où vous devez mettre les pièces de plusieurs façons différentes jusqu’à ce qu’elles s’adaptent. Nous avons passé une tonne de temps dessus et nous voulions nous assurer qu’il était parfait. Encore une fois, il ne s’agit pas tant de la technicité que de cette sensation ».

Au-delà des frontières nord-américaines, Andrews, qui est originaire du Canada, voit Dynamite comme une chanson « universelle ». « Ils sont faits pour dominer le monde, ajoute-t-elle. Après cette chanson, pu–-n, ça va devenir sauvage… Ils cochent toutes les cases. Ce n’est pas juste un moment. Vous pouvez les aimer à 10 ans et à 50 ans. »

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.