The Allergies

Le hip hop prend des couleurs. Basse funky, cuivres endiablés… Le duo de DJ’s anglais The Allergies sort un quatrième album qui décoiffe.

Les autres nouveautés musique

The Allergies
The Allergies © Khali Ackford

Patience… il ne vous reste plus que quelques jours avant de pouvoir écouter Say The Word, le quatrième album du groupe funky hip-hop anglais, The Allergies. Le duo de DJ’s, composé de Moneyshot (42 ans) et de Rackabeat (36 ans), a façonné 13 titres vintages, que nous avons pu écouter en avant première. 

« Nous sommes fans des breaks, des lignes de basse funky, des cuivres et des grooves . Nous sommes inspirés par les époques d’or de la funk, soul, disco et hip-hop, et nous essayons de faire passer tout cela en trois minutes et demie ! », ont-ils confié dans un communiqué. The Allergies nous embarque dans les années 90 que Rackabeat qualifie de « dynamite colorée, pleine d’entrain ». 

The Allergies
© Khali Ackford

Un voyage spatio-temporel

Lors de ce voyage dans le temps, le groupe a convié le rappeur Andy Cooper, la chanteuse soul Marietta Smith, le saxophoniste Mr. Woodnote et bien d’autres. Des invités qui réunissent toutes les influences musicales du duo et apportent un véritable plus à l’album. 

Avec le titre Felony (ci-dessous), The Allergies nous donnent un avant-goût de leur album. Les mixages des deux DJ, donnent un renouveau à un tempo qui pourrait paraître un peu « daté » au premier abord. Percussions et cuivres à gogo dans un rythme endiablé. Avec un semblant de voix afro-américaine qui nous fait voyager en Nouvelle Orléans. Tout est là pour nous ambiancer façon 90’s ! 

The Allergies – Felony

Avec le chat assis sur mon clavier  (Moneyshot)

Des morceaux qui font voyager mais qui ont été créés à Bath en Angleterre. Quand ce n’était pas en studio, c’était sur « la table de la salle à manger. Avec le chat assis par intermittence sur mon clavier », a raconté Moneyshot, l’un des membres du groupe duo. Un long travail de deux ans et demi. Rendez-vous le 17 juillet ! En attendant, Moneyshot et Rackabeat ont répondu à nos questions (ci-dessous) 

LIFE IS LIFE – Interview express

Rackabeat
Rackabeat
Bonjour Rackabeat, tu es né où et quand ? Quel âge as-tu ?

Je suis né près de Cambridge, en Angleterre, en 1984. Mais on ne doit jamais demander l’âge d’une femme ! J’ai 36 ans… Je pense.

Où rêverais-tu de vivre ?

En Amérique, j’ai entendu dire que c’était génial à une époque ?

Quel est le concert que tu as vu et que tu as-tu le plus kiffé ?

Tous les concerts lors de mon premier festival à Glastonbury (Grande Bretagne), dans les années 2000. [l’un des plus grands festivals de musique et d’art du spectacle du monde].

A quel moment tu as voulu être artiste ?

Après mon premier voyage à Glastonbury !

De quel artiste tu es fan ?

Michael Kiwanuka [chanteur britannique, fréquemment comparé à Bill Withers ou à Otis Redding].

Tu peux décrire ton nouvel album en trois mots ?

Dynamite / rebondissant / coloré

Où as-tu créé la plupart de cet album ?

Dans mon studio à Bath, au Royaume-Uni [sud-ouest de l’Angleterre].

Combien de temps a pris le processus créatif ?

Environ 2 ans je pense.

Tu ne serais pas là si…

La musique, ça m’a sauvé la vie.

Moneyshot
Moneyshot
Bonjour Moneyshot, tu es né où et quand ? Quel âge as-tu ?

Je suis né en Écosse, en 1978.

Où rêverais-tu de vivre ?

Sous la mer. Ou bien indéfiniment en 1998.

Quel est le concert que tu as vu et que tu as-tu le plus kiffé ?

Le Live Aid en 1985 [concert caritatif mondial en 1985]. J’étais enfant. Nous l’avons vu à la télé ET à la radio… EN MÊME TEMPS (ça m’a transporté aussitôt à l’époque).

A quel moment tu as voulu être artiste ?

En 2036.

De quel artiste tu es fan ?

Cut Chemist.[DJ et producteur américain contemporain].

Tu peux décrire ton nouvel album en trois mots ?

Say. The. Word. [titre du nouvel album]

Où as-tu créé la plupart de cet album ?

Sur la table de ma salle à manger. Avec le chat assis par intermittence sur mon clavier.

Combien de temps a pris le processus créatif ?

Deux ans et six mois. Et quelques évolutions.

Tu ne serais pas là si…

Si j’avais quelque chose de mieux à faire (rires).

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.