L.E.J

Sensualité et textes perlés. Foisonnement musical. L.E.J, le trio de chanteuses rappeuses françaises, affirme sa marque dans son troisième album.

Les autres nouveautés musique

L.E.J
L.E.J

Le trio L.E.J de chanteuses rappeuses françaises, composé de Lucie, Elisa et Juliette (toutes trois âgées de 26 ans), vient de dévoiler son troisième album Pas Peur. Les 16 morceaux inédits comportent plusieurs collaborations originales parmi lesquelles l’une avec le rappeur français Youssoupha (40 ans), l’autre avec le duo de rappeurs Bigflo & Oli (27 et 24 ans).

L.E.J, Youssoupha – Milliards de Roses

Pas Peur : un tutti frutti féministe

Les trois acolytes, originaires de Seine-Saint-Denis, ont confectionné leur album de part et d’autre de la Méditerranée : au Maroc, en Tunisie ou encore dans le sud de la France. Un voyage qui leur a permis de dégoter Youssoupha au Maroc et de s’imprégner de différentes cultures pour ce nouveau projet. Des matelas tapissés sur quatre murs ont servi de studio d’enregistrement. De quoi souligner le côté intimiste ressenti dans les morceaux. 

 Au départ connues en France pour leurs reprises des tubes de l’été (album Summer 2015, vidéo ci-dessous), ces multi-instrumentistes ont gagné en maturité. Femmes libres, elles ont choisi de se livrer davantage en mêlant sensualité et lâcher prise. Elles abordent les désirs, les rêves et les accomplissements d’une génération de femmes fortes, tout en y ajoutant quelques touches d’humour.

L.E.J
L.E.J

On n’a pas envie de choisir / Il n’y a ni mauvais film, ni mauvais rôle (L.E.J)

Le trio a réalisé un véritable méli-mélo de styles. Mélancolique avec Envie d’Elle et euphorique avec Paris en Hiver. Pop avec Tous les Deux et Caraïbes avec Toucher Couler. Ballade avec Milliards de Roses et dansant avec Pas l’time. Les trois femmes ont mis en commun leurs styles et leurs influences dans un seul et même album. Il y en a pour tous les goûts ! 

Le coup de cœur artistique que les filles ont eu pour Youssoupha est aussi le nôtre. Milliards de Roses commence à la guitare puis s’enrichit de basses, battements et violoncelle dès le premier couplet. Le thème de l’argent se mêle à l’envie de lâcher prise voulu par L.E.J. La voix grave du rappeur s’entrelace parfaitement avec celles du trio pour nous emporter dans cette ballade où la richesse fleurit. 

L.E.J – SUMMER 2015

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.