Roméo Elvis

Le rappeur belge Roméo Elvis a sorti fin avril un nouvel EP surprise : Maison. Avec cinq titres, dont certains puisent dans le rap brut de ses débuts.

Les autres nouveautés musique

Roméo Elvis

Un an après la sortie de son album Chocolat, le rappeur belge Roméo Elvis (27 ans) vient de sortir fin avril, un nouvel EP de cinq titres, Maison. Il nous y fait découvrir ses humeurs, ses avis et ses observations sur la société actuelle.

Roméo Elvis – Gonzo (extrait)

Les morceaux ont été enregistrés en studio mais ont dû être finalisés pendant le confinement. Durant cette période, la production n’a pas toujours été simple à réaliser. « Pour faire comprendre artistiquement des choses au téléphone, à quelqu’un qui va ensuite devoir les réaliser techniquement sur son ordinateur, c’est méga compliqué car il y a un intermédiaire énorme », a expliqué Roméo Elvis au média Brut. Malgré ces difficultés, sortir un album dans ces conditions a permis au rappeur de retourner à l’essentiel : la musique, sans clip, ni promo.

Roméo Elvis

Il se livre sans filtre

L’EP commence par une balade nocturne avec Défoncé. Une insomnie qui pousse Roméo Elvis à concevoir des réflexions sur ce qui l’entoure. Il revient ensuite sur son ascension artistique avec Chaud, qui l’amène à lâcher quelques critiques sur la société actuelle.

Roméo ElvisRoméo Elvis a confié à Brut qu’il avait hâte de jouer ces deux titres face à son public. « Les morceaux que j’ai le plus envie de jouer en concert, c’est évidemment Chaud. Le morceau est fait pour ça. Et Défoncé ! Avec les gens qui vont faire dé-dé-dé-défoncé (refrain du morceau ». De futurs shows bien partis pour maintenir sa réputation de « bête de scène ».

Du pur rap, comme à ses débuts

Une petite pause au milieu de l’écoute avec Interlude, dans lequel il explique comment l’idée de Maison lui est venue. On repart de plus belle avec Gonzo. Un pur rap, comme à ses débuts, dans lequel il envoie quelques tacles à la classe politique. Enfin le rappeur termine avec Vinci. Il y montre son inspiration débordante tout en racontant sa vie d’artiste. Un son qui finit avec un message téléphonique de Michel Drucker à Roméo Elvis.

13 minutes d’écoute qui permettent à ses fans de patienter avant l’arrivée de son prochain album, prévu avant la fin de l’année.

 

Photo DR

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.