The Rolling Stones

Sony est devenu le premier label musical mondial. A force de signer des contrats avec les plus grands musiciens, la société japonaise détient à présent des droits qui rapportent des fortunes.

 

Sony Music est devenu le premier label musical au monde en 2019 depuis qu’elle a finalisé l’acquisition cette année du label cultissime EMI Music. Dans la compétition de la détention des droits sur les œuvres musicales, l’éditeur japonais fait désormais la course en tête. Il a doublé Universal Music et reste loin devant Warner Music. C’est ce que vient d’attester le média Music Business Worldwide (MBW), qui a fait tourner sa calculette.

Le rappeur-compositeur, chanteur et acteur canadien Drake
Le rappeur-compositeur, chanteur et acteur canadien Drake

La possession des droits afférents à la musique rapporte chaque année des centaines de millions de dollars à leurs propriétaires. Streaming, publicités, films, jeux vidéo… Tous les secteurs de la société consomment de la musique et paient des droits, directement ou indirectement.

Sony détient les copyrights des Beatles, de Mickaël Jackson, de Kanye West, de Drake…

Avec le rachat d’EMI fin 2018, Sony avait mis la main sur un joyau de l’édition musicale. L’histoire d’EMI remontait à 1897, avec l’invention du gramophone. EMI, c’était déjà deux millions de titres Michaël Jackson, 1984(morceaux) musicaux. Des artistes comme The Rolling Stones, Pink Floyd, Queen, Bowie, Blur, Placebo, Block Party, Gorillaz, Katy Perry, Kanye West, Alicia Keys, Drake, Sam Smith, Pink, Pharrell Williams, David Guetta, Calvin Harris, Hozier, Sia… On y trouvait même notre Gérard Manset national, fidèle à ce label depuis ses débuts en 1968 !

A tous ces tires, s’ajoutent les 2,3 millions de morceaux déjà détenus par Sony. Au cœur d’entre eux, le label couve jalousement les droits des Beatles et de Mickaël Jackson. Ce dernier rapporte chaque année plusieurs centaines de millions de dollars, selon le magazine américain Billboard. Tous artistes confondus, Sony Music possèderait désormais les copyrights de 4,3 millions de titres musicaux dans le monde !

 

Pour 2019, Sony Music dépassera largement le milliard de dollars de chiffre d’affaires

Les résultats financiers 2019 définitifs des éditeurs mondiaux ne seront connus que début 2020. Mais MBW a calculé que leur chiffre d’affaire, sur les trois premiers trimestres 2019, sont sans appel. Sony Music arrive en tête avec 1,036 milliards de dollars devant Universal Music, à 857 millions de dollars. Warner Music est distancée avec 478 millions de dollars.

MBW a retraité les comptes publics des trois principaux éditeurs mondiaux. Le média britannique a tenu compte des périodes comptables de chacun et des critères monétaires.

Pour une fois, dans la compétition mondiale, ce ne sont pas les Etats-Unis qui sont positionnés en haut du podium mais le Japon, avec Sony Music. Sur la deuxième marche, un Français : Universal Music (filiale de Vivendi, également française). Warner, américaine figure bonne dernière.

Les chiffres d'affaires des principaux labels musicaux mondiaux, sur les trois premiers trimestres 2019
Les chiffres d’affaires des principaux labels musicaux mondiaux, sur les trois premiers trimestres 2019
  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.