À DÉCOUVRIR

Écossais, jeune et talentueux ! Joesef vient de sortir son premier EP. Plusieurs médias britanniques pensent qu’il figure un renouveau masculin de la soul. Certains ont même comparé sa voix à celle d’Amy Winehouse.

 

Joesef ne chante pas comme les autres. Et il compose tout lui-même, dans sa chambre, à Glasgow (Écosse). Ses chansons sont « 100% autobiographiques ». Et, avec son premier EP, ce jeune artiste autodidacte de 24 ans entend mordre les mollets de la soul.

Il sait qu’il fait face à une concurrence féroce en Angleterre. Des femmes comme Jorja Smith, Ula Kuchis, Ray BLK, Mahalia et Ella Mai ont placé le niveau de la nu soul (new soul) assez haut. Avec son air nonchalant et mélancolique, Joesef sait qu’il s’attaque à un monde affûté.

Joesef – Limbo

Il parle comme un charretier

Mélancolique mais mordant, Joesef n’a pas la langue dans sa poche. Il manie volontiers l’humour pince sans rire typiquement britannique. Dans les interviews, il parle parfois comme un charretier. Et raconte avoir été viré de son travail de barman pour y avoir été saoul. « Je fais de la musique pour le plaisir, alors peut-être que de ne jamais avoir à retourner dans un bar serait cool ! » a-t-il raconté au média musical britannique NME.

C’était juste avant son premier concert au King Tut’s de Glasgow qui l’a fait connaître. Précédemment, il avait juste publié quelques morceaux sur Soundcloud mais n’en avait pas encore placé sur les plateformes de streaming. La dynamique des réseaux sociaux a fait le reste.

Joesef – Loverboy

Il se produit là où Radiohead a fait ses premiers pas

Le King Tut’s est un bar et une salle de concert de 300 places qui compte en Angleterre. Situé dans le centre de Glasgow en Ecosse, le King Tut’s donne une chance, tous les jours, à de nouveaux talents. Des stars y ont fait leurs premiers pas comme The Verve, Radiohead et Oasis. Biffy Clyro, Coldplay, Beck, Blur, The Strokes, Franz Ferdinand y ont aussi fait leurs débuts. Cette année, Joesef a rempli trois fois cette salle.

Le chanteur écossais déploie les nuances de sa voix soul singulière dans les six morceaux de son premier EP, Play Me Something Nice. Avec son registre de soprano, son léger voile et des contours crénelés, sa voix se fait souvent duveteuse. En Grande Bretagne, certains médias comme la BBC ou Vogue, l’ont comparée à celle d’Amy Winehouse. Sa voix ne laissera personne indifférent.

Il n’est pas un énervé

Joesef n’est pas un excité. Il se plait dans des rythmes tranquilles. Les mêmes qu’adoptent Jorja Smith ou Mahalia, toutes deux souvent campées dans la zone du 96 BPM (Beats Per Minute). Joesef aime la soul, mais sans se presser. Sa musique est un peu rêveuse et ses productions cotonneuses.

Souvent, Joesef laisse la part belle aux guitares, à la caisse claire et à son timbre métallique (Limbo, Don’t Give In…)  « J’aime bien tous les types de musique, a-t-il confié à la radio BBC Scotland. Ma mère aimait Al Green et la soul music, et Glasgow possède une grande culture de la dance. Il y avait beaucoup de samples de jazz qui passaient partout. »

 

Joesef – Play Me Something Nice (Official Lyric Video)

Joesef – Don’t Give In

  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.