Bad Bunny & J Balvin

Aucune vedette latino n’a été sélectionnée pour concourir aux prochains Grammy’s 2020. La musique latino, qui occupe pourtant les deux premières places du podium mondial YouTube, est encore ignorée !

 

Les sélections pour les Grammy’s 2020 ont été dévoilées mercredi dernier à Los Angeles. Elles ont exclu les stars de la musique latino. Seuls ceux qui chantent en anglais, et pas en espagnol, ont raflé la mise. C’est un peu comme si les Oscars boycottaient les films en espagnol. Avec cette logique, Alejandro Gonzales Iñárritu n’aurait jamais eu ses quatre Oscars !

Rosalia
Rosalia

Une seule chanteuse pop, qui chante dans la langue de Cervantes, a décroché son ticket pour la compétition : Rosalia (26 ans). Elle concourra en janvier 2020 pour le titre de Meilleure nouvelle artiste. Elle chante certes en espagnol mais elle vient d’Espagne et n’est pas considérée comme une latino. Sa pop expressive la classe du côté des artistes internationaux.

Les artistes latino seront absents de la prochaine compétition des Grammy’s

Autrement dit, aucun artiste de reggaeton ou d’urbano (la musique urbaine et rap latino) n’a été sélectionné pour concourir aux Grammy’s 2020. Ce sont pourtant les deux genres musicaux qui cartonnent le plus dans le monde entier.

Ces musiciens latinos proviennent principalement de Porto Rico et parfois de Colombie. Vous savez, ce sont ces artistes qui occupent les premières places sur YouTube depuis près de deux ans et génèrent des milliards de streams !

L’Académie des Grammy’s a ignoré les plus grandes vedettes latino

Bad Bunny, Daddy Yankee, Pedro Capo, Farruko, Annuel AA, Karol G, Ozuna, J. Balvin… Aucune de ces vedettes n’a obtenu de place pour la compétition. Nada ! L’Académie des Grammy’s s’est comportée comme si ces vedettes n’existaient pas. Et pourtant elles comptent. Le public mondial est au rendez-vous.

Daddy Yankee
Daddy Yankee

Prenez le portoricain Daddy Yankee, l’inventeur du genre reggaeton (~1992), l’auteur du single Despacito. Ce morceau a été le premier en langue espagnole à atteindre la position de numéro 1 du classement Billboard Hot 100 depuis la Macarena en 1996 et à connaitre un succès mondial.

Daddy Yankee, est aujourd’hui le King, le N°1 de Youtube. Depuis le début de l’année, il totalise 1,5 milliards de vues sur YouTube pour son tube Con Calma. Le premier artiste américain « mainstream » derrière lui, Lady Gaga, atteint les 571 millions. Ed Sheeran vient encore après, avec 513 millions. Daddy Yankee fait donc trois fois plus de vues qu’un mastodonte anglo-saxon !

Pedro Capo (à droite) avec Alicia Keys et Farruko
Pedro Capo (à droite) avec Alicia Keys et Farruko

Naissance d’un malaise chez les artistes latino

Même ignorance témoignée à Pedro Capo et Farruko, dont le clip Calma a pourtant comptabilisé près d’1,5 milliards de vues YouTube ! Ce score fait d’eux les deuxièmes du classement mondial YouTube, derrière Daddy Yankee.

Cette non reconnaissance d’artistes aussi populaires créée un malaise chez les musiciens latinos, qui aimeraient bien réussir aux USA, et pas uniquement auprès du public hispano. De grands médias comme Rolling Stone ont récemment dénoncé que « les artistes latino restent échoués sur leur île éloignée ».

Bad Bunny
Bad Bunny

Rébellion

La fronde a commencé aux Latin Grammy Awards (les Grammy’s de la musique hispanophone), une semaine avant les Grammy’s. Le portoricain Bad Bunny et le colombien J Balvin venaient juste d’annoncer qu’ils boycotteraient cette  cérémonie au motif que le genre urbano auxquels ils sont rattachés, n’y était même pas représenté.

Bad Bunny (à gauche) & J Balvin, 2018 (Los Angeles, USA)..
Bad Bunny (à gauche) & J Balvin, 2018 (Los Angeles, USA)..

Cette défection n’est pas anodine. Bad Bunny et J Balvin sont acclamés par les médias musicaux américains (Rolling Stone, Fader, Pitchfork…). Tandis que le critique très écouté Jon Caramanica du New York Times a célébré Bad Bunny comme « le recalibrateur pop inépuisable ».

La musique latino empêchée de réussir aux USA

Ignorée aux Grammy’s, négligée aux Latin Grammys, la musique latino boude à présent. La raison du dédain des professionnels de l’industrie musicale américaine est sans doute très simple : les latinos n’apparaissent pas dans le Top 20 YouTube USA. Pas plus qu’ils ne figurent dans le Top 20 de Spotify USA ou d’Apple Music USA. Mais ils brillent à l’échelon mondial. Alors quel poids économique ont-ils pour les professionnels américains ?

Seule la colombienne Karol G vient de faire une entrée à la 10e place YouTube USA, avec le clip Tusa, aux côtés de Nicki Minaj. Mais les vieux grigous des Grammy’s ne semblent encore prêts à créer une catégorie « Meilleure musique en langue étrangère ». Les Oscars l’ont fait il y a belle lurette avec un « Oscar du meilleur film en langue étrangère ». C’était en… 1946.

  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.