The Soul Rebels : au-delà des genres musicaux – nouvel album

★★★★☆

Ces huit américains ont inventé une musique unique et sans frontières. Entre funk et hip hop, les voix, les cuivres et les percussions explosent.

Voilà les champions de l’hybridation musicale. Les huit musiciens américains de The Soul Rebels inventent une musique unique teintée de funk, de rap, de jazz et de R&B. Des voix, des cuivres et des percussions d’une énergie et d’une musicalité que vous n’avez sans doute jamais entendues ailleurs. Un brass band revisité.

Tous originaires de New Orleans, ces artistes ont joué aux côtés des musiciens les plus connus du monde : Kanye West, Green Day, Snoop Dogg, Bruno Mars, Lauryn Hill, Arcade Fire, Jack White, Katy Perry, Joey Bada$$$ et même Metallica ou Marylin Manson !

The Soul Rebels

Un album, des genres musicaux pluriels

Mais s’ils accompagnent régulièrement les autres, les musiciens de The Soul Rebels composent aussi leur propre musique. Ils viennent de sortir Poetry In Motion, leur huitième album. Il rassemble des titres qui mixent des genres musicaux pluriels. C’est leur marque de fabrique.

« Nous sommes prêts à fusionner tous les genres musicaux, explique Lumar Leblanc, percussionniste. Cet album nous a permis de creuser plus profondément dans les racines du rythme tant sur le plan artistique que sur le plan émotionnel. »

The Soul Rebels en concert au Tipitina's
The Soul Rebels en concert au Tipitina’s

Une vingtaine de musiciens invités

Cette fois, sur ce nouvel album, ils ont invité de nombreux comparses à les accompagner. « Par le passé, nous avions traité nos albums comme des projets privés et personnels, sans que personne d’autre ne soit impliqué dans notre processus, explique Julian Gosin, trompettiste. Ici, nous avons ouvert la porte à la collaboration et à l’innovation. »

Parmi la vingtaine d’artistes invités figurent trois américains réputés : le saxophoniste Branford Marsalis, la chanteuse Big Freedia et le pianiste Robert Glasper. L’apport de tous ces musiciens renforce l’ADN des Soul Rebels : l’hybridation musicale et le groove.

Les Soul Rebels sont le chaînon manquant entre Public Enemy et Louis Armstrong (Village Voice)

Les Soul Rebels se sont produits quasiment partout dans le monde : en Amérique du nord bien sûr mais aussi en Europe, en Chine, en Afrique, en Amérique du sud, en Australie, en Corée du Sud et au Japon. Ils donnent jusqu’à 250 concerts par an !

The Soul Rebels
The Soul Rebels

Au milieu des 12 titres de l’album, Good Time (vidéo ci-dessous) est un exemple parfait de la créativité et de la jubilation musicale du groupe. Rythme endiablé, voix bien architecturées, clip archi drôle… Une ode aux bons moments de la vie. The Soul Rebels s’amusent et livrent un manifeste !

THE SOUL REBELS – Good Time (Feat. Big Freedia, Denisia & Passport P)

Une inspiration funk mariée au hip hop

Dans un style jazzy, Rebellious Destroyer contient un solo du saxophoniste culte Branford Marsalis, excellent. A ne pas rater. Real Life recèle l’inspiration funk des Soul Rebels mariée à leur teinture hip hop, portée par la voix riche et scandée du rappeur Passport P.

THE SOUL REBELS – Real Life (Feat. Passport P, Julian Gosin & Sean Carey)

Vous retrouverez le même art du cross over dans Blush (Poetry in Motion). Ce titre allie R&B, rap et jazz, avec le renfort du pianiste Robert Glasper, l’une des figures montantes du jazz actuel (vidéo ci-dessous). Un must, qui fait penser aux compositions d’un Anderson .Paak.

The Soul Rebels – « Blush (Poetry in Motion) » (Official Audio)

Jusqu’aux musiques caribéenne et latino

Les Soul Rebels explorent même les sentiers de la musique caribéenne, dans le succulent It’s Up To You, ou ceux de la musique latino, dans Sabor Latina, à la trompette magistrale. Les cuivres sont un passeport universel pour le monde.

Ce choix du brass band remonte aux débuts des Soul Rebels, en 1991, à la Nouvelle Orléans (Louisiane, USA). Les percussionnistes Derrick Moss et Lumar LeBlanc se rencontrent au sein d’un ensemble de New Orleans réputé : le Harold Dejan’s Young Olympia Brass Band. Ils s’inscrivent tout d’abord dans la tradition.

Mais Derrick et Lumar ont rapidement voulu jouer la musique qu’ils entendaient sur les radios pop, tout en restant dans le contexte et dans le respect de la longue tradition des fanfares de la Nouvelle-Orléans dans lesquels ils avaient grandi. Ils fondent alors leur propre brass band, d’un nouveau type, The Soul Rebels, resté depuis lors sur la même idée créatrice. Music has no limits !

Bar Le Bon Temps Roule à la Nouvelle Orléans (Louisiane, USA)
Bar Le Bon Temps Roule à la Nouvelle Orléans (Louisiane, USA)

 

Très attachés à leur ville natale, les Soul Rebels ont toujours joué les jeudis soir dans le bar mythique Le Bon Temps Roule à la Nouvelle Orléans.

Lorsque le groupe n’est pas en tournée, il s’y produit encore.

L’origine du nom

En 1993, le groupe, qui n’a pas encore de nom, se produit avec les Neville Brothers, un groupe de R&B, de soul et de jazz.

La scène se passe dans la célèbre salle de concert Tipitina’s de la Nouvelle Orléans.

Cyril Neville leur dit « Hey, vous êtes un brass band, mais vous avez de la funk et de la soul en vous. Vous êtes comme des Soul Rebels. » Le groupe est baptisé !

Discographie

1995 – Let Your Mind Be Free

1998 – No More Parades

1999 – More Jams from No More Parades

2004 – Rebelution

2006 – Urban Legend

2009 – No Place Like Home: Live in New Orleans

2012 – Unlock Your Mind

2019 – Poetry In Motion

  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.