Les pseudos les plus étonnants de vos musiciens préférés

Les grands musiciens ont quasiment tous adopté des pseudos un jour ou l’autre. Le média britannique NME a listé les plus surprenants. Coulisses et histoires vraies.

Freddie Mercury = Larry Lurex

Dans un couloir de studio d’enregistrement, en 1972, la voix de Freddie Mercury parvient aux oreilles du producteur des Beach Boys. Celui-ci propose au chanteur de Queen de faire une reprise de I Can Hear Music, une chanson des Ronettes (1966) déjà reprise par les Beach Boys en 1969.

Freddie accepte mais enregistrera ce titre avec ses copains de Queen en 1973 sous le nom de Larry Lurex. Ce pseudo aurait pu être inspiré de Gary Glitter (chanteur glam rock britannique des années 1970).

I Can Hear Music, Larry Lurex (Freddie Mercury), 1972

 

The Rolling Stones = The Cockroaches (Les Cafards)

Les Stones ont effectué leur première tournée aux États-Unis en 1975. Pour se rôder avant les grandes salles de 90 000 places de la côte est, les Rolling Stones se sont produits plusieurs fois sous le nom de The Cockroaches (Les Cafards) dans de « petites salles », sans beaucoup de pub. Ces salles comptaient tout de même 10 000 places, soit presque deux fois plus que le Zenith de Paris !

 

David Bowie = Dave Jay

David Bowie a pris plusieurs identités, dont la plus célèbbre : Ziggy Stardust. En 1962, alors qu’il jouait avec The Konrads, un groupe de discothèques en difficulté, il décida de s’appeler Dave Jay.

 

Prince = Alexander Nevermind

À la fin des années 80, Prince jouait dans de petits concerts sous le nom d’Alexander Nevermind, dans l‘État du Minnesota. Des observateurs sont convaincus que le groupe Nirvana, de passage dans la région, a nommé sa chanson Nevermind en s’inspirant du pseudo de Prince. Le Prince de la pop a revêtu bien d’autres identités par la suite.

The Ride, Alexander Nevermind (Prince), ~1980-1990

 

The Cure = The Obtainers

En 1980, The Cure sort un single sous le nom de The Obtainers : Yeh yeh yeh, Pussy wussy / Lifeblood, Bombs. Ce morceau met en vedette un copain du groupe au chant, Frank Bell, ainsi que la sœur de Robert Smith. Le disque a été tiré à 100 exemplaires seulement. Un collector !

Yeh yeh yeh, Pussy wussy / Lifeblood, Bombs, The Obtainers (The Cure), 1980

 

U2 = Passengers

Avant leur tournée PopMart (1997-1998), U2 s’est reconverti en Passengers pour un projet musical expérimental initié par Brian Eno, musicien, arrangeur et producteur britannique.

Slug, Passengers (U2/ENO), 1995

L’acronyme Aka signifie Also Known As (ou Allias ou Pseudonyme).

12 autres musiciens aux pseudos mystérieux

Parmi les 50 artistes aux pseudos surprenants listés par NME, voici les 12 pseudos préférés de Music-Planet :

Classement alphabétique

  • Arcade Fire Aka The Reflektors
  • Arctic Monkeys Aka The Death Ramps
  • Foo Fighters Aka The Holy Shits!
  • Franz Ferdinand Aka The Black Hands
  • George Harrison Aka L’Angelo Misterioso
  • Led Zeppelin Aka Melvin Giganticus And The Turd Burglars
  • Metallica Aka The Lemmys
  • Neil Young Aka Bernard Shakey
  • Paul McCartney Aka Country Hams/ Percy Thrillington/ Bernard Webb
  • REM Aka Bingo Hand Job
  • The Clash Aka The Lash
  • The Strokes Aka Venison

 

Retrouvez la liste complète de NME sur : https://www.nme.com/list/50-mysterious-pseudonyms-adopted-by-your-favourite-bands-1315

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads