Tiwayo

Tiwayo : le jeune soulman français entre en pleine lumière

Tiwayo est arrivé sans crier gare. Bourré de talent, avec une voix incroyable, le jeune soulman français enchaîne un premier album et une tournée européenne. Tendez l’oreille !

 

Tiwayo, c’est avant tout une voix incomparable. Imaginez un timbre à mi-chemin entre Asaf Avidan et Nino Ferrer, un brin éraillé, un poil satiné. Tiwayo, ce sont aussi des mélodies soul qui vous restent en tête pour la journée. Un des jeunes musiciens français les plus prometteurs.

TiwayoCet auteur compositeur interprète (32 ans) a donné son premier concert solo hier à la Maroquinerie de Paris avec son groupe de trois musiciens et de femmes choristes. Auparavant, il s’était produit en première partie de grands noms : Sting, Norah Jones, Seal, Marcus Miller ou Curtis Harding. Rien que ça.

Tiwayo avec ses choristes (deux soeurs)
Finies les premières parties !

Désormais en tête d’affiche, Tiwayo donne le tempo. Il a joué devant la salle bondée de la Maroquinerie tous les morceaux de son premier album The Gypsy Soul of Tiwayo, sorti en janvier. Parmi ces chansons, la Rise Up and Shine est un clin d’œil au reggae, ambiance Bristol des années 80. A 16 ans, Tiwayo avait fait ses premiers pas de guitariste dans la veine de Bob Marley.

Régulièrement de petites touches de rythmes blues ou reggae surgissent mais son univers musical reste bien celui de la soul des américains qu’il vénère : Otis Redding, Isaac Hayes, Al Green… « Ce que j’aime dans la Soul [c’est qu’] on peut y parler du quotidien avec intensité, confie-t-il. C’est une musique qui parle des gens, de la simplicité de la vie et c’est quelque chose qui nous concerne tous. »

Tiwayo Playground Jam
Tournée européenne

Tiwayo enchaîne à présent une tournée européenne qui l’emmène à Bruxelles, Hambourg, Berlin, Münich et Zürich. Impliqué, en contact sincère avec son public, Tiwayo va pouvoir démontrer partout qu’il est déjà un vrai musicien de scène.

TiwayoPour l’instant, Tiwayo écrit ses textes en anglais. Bilingue, il a voyagé de nombreuses fois aux Etats-Unis : New York, Chicago, Nashville, Memphis… Les univers musicaux de ce pays le fascinent. Au point qu’il a tenté un jour le tout pour le tout. Au culot, il a écrit au célébrissime producteur Mark Neil (The Black Keys) pour lui proposer de réaliser ensemble son premier album. Mark Neil a écouté. Il a adoré. Et ils l’ont fait ensemble ! Tiwayo, c’est une voix, des mélodies et un rêve américain réalisé.

 

Wild, Tiwayo, 2018

 

A Place To Call My Own (Acoustic), Tiwayo, 2018

 

Love Me Like You Say (Live), Tiwayo, 2018

 

Mark Neil (producteur des Black Keys) raconte sa collaboration avec Tiwayo

 

  • Show Comments (1)

  • Joy

    Jolie découverte ! On se laisse embarquer…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads

You May Also Like

Bad Bunny en concert en Equateur

Bad Bunny : la rap-machine à danser

Bad Bunny : le trap latino stylé pour danser (mais pas que). Attention, vos jambes ...

Les musiciens country Jimmie Allen (à gauche) et Kane Brown, en 2018Le chanteur country Kane Brown en concert, en 2018

Tatoués, sensibles, blacks : les nouveaux visages de la musique country américaine

Deux jeunes musiciens, l’un noir, l’autre métisse, chamboulent les vieux codes de la country ...

Juice WRLD

Nouveautés musique : les pépites de vendredi 1er mars 2019

Rock, Rap, Electro, chanson française… Voici les 23 perles extraites des sorties du vendredi ...

Ludwig Göransson

Ludwig Göransson : planétaire et humble

Ludwig Göransson (34 ans), le producteur de Childish Gambino, collectionne les succès mondiaux mais ...

Mélomane avec son casque

Playlists : la nouvelle potion magique musicale

Les playlists de Spotify et des grands du streaming peuvent faire et défaire le ...