Ludwig Göransson

Ludwig Göransson : planétaire et humble

Ludwig Göransson (34 ans), le producteur de Childish Gambino, collectionne les succès mondiaux mais ne prend pas la grosse tête. Il enchaîne les bandes sons pour les blockbusters du cinéma américain.

 

A la fois compositeur et producteur de musique réputé (Chance The Rapper, Childish Gambino…), Ludwig Göransson (34 ans) est de plus en plus sollicité pour des bandes sons au cinéma. Il a largement participé à la bande son de « Creed II » de Steven Caple Jr., la superproduction qui vient de sortir dans les salles de cinéma américaines. Interview après interview, il montre un visage modeste, de passionné de musique.

Précédemment, Göransson avait co-écrit le titre This Is America avec Childish Gambino, au succès viral et planétaire. Il avait aussi composé la musique de « Venom » , sorti le mois dernier. Ce film de super-héros américain, réalisé par Ruben Fleischer, est l’adaptation cinématographique du personnage Venom, ennemi de Spider-Man, publié par Marvel Comics. Ici aussi, Ludwig Göransson s’investit dans les projets avec sérieux et humilité. Et cela va jusqu’à sa façon de travailler.

Il passe trois semaines en Afrique avec des musiciens traditionnels

Pour composer la partition du film « Black Panther » de Marvel, il ne s’était pas contenté de s’enfermer dans une médiathèque quelconque ou de regarder des flopées de vidéos YouTube. Il avait passé un mois en Afrique : trois semaines au Sénégal et une semaine en Afrique du Sud.

Ludwig Göransson (à gauche) et Ryan Coogler, le réalisateur du film Black Panther, dans le studio d'enregistrement.
Ludwig Göransson (à gauche) et Ryan Coogler, le réalisateur du film Black Panther, dans le studio d’enregistrement.

Au Sénégal, il avait accompagné le chanteur et guitariste Baaba Maal (65 ans) en tournée et il avait appris à ses côtés. Göransson avait aussi rencontré d’autres musiciens comme Amadou Ba, qui l’avait initié à la flûte Fula (sorte de fûte traversière peule). Après avoir enregistré des heures de musique dans ce pays de la côte ouest de l’Afrique, Göransson s’était envolé pour l’Afrique du Sud.

Amadou Ba et Ludwig Göransson jouent de la flûte Fula.
Amadou Ba et Ludwig Göransson jouent de la flûte Fula.
Il joue de tous les instruments

Dans le pays de Nelson Mandela, Ludwig Göransson avait étudié à la Bibliothèque internationale de musique africaine, à Grahamstown. Il y avait déniché des enregistrements qui provenaient du continent entier. Et il s’était adonné à son plaisir de toujours : jouer des dizaines d’instruments.

Ludwig Göransson avec des musiciens en Afrique.
Ludwig Göransson avec des musiciens en Afrique.

On ne se refait pas ! 

Ce retour aux sources de la musique africaine se produit au moment où Ludwig Göransson connaît la période la plus faste de sa carrière. Il a récemment reçu trois nominations aux Grammy Awards pour sa production et son travail de composition pour l’album « Awaken, My Love ! » de Childish Gambino (lire notre article Making Of de la chanson titre de l’album). Malgré les étoiles qui scintillent, Ludwig garde la tête froide.

 Photo d’ouverture : Creative Common. 

Concert de flûte Fula au Blue Note, à New York, en 2015.

ads
  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Tablettes Android