Les festivals de musique rapportent de plus en plus à l’Angleterre mais…

Près d’un million de personnes auront participé cette année à des festivals en Grande Bretagne. Sur place, ils dépensent de plus en plus.

 

Les festivals britanniques ont rapporté près de 1,2 milliards d’euros à l’économie britannique en trois ans, entre 2014 et 2017. C’est ce qu’a révélé hier l’l’Association britannique des festivals indépendants (AIF) lors de son congrès annuel. Cette somme totalise une augmentation de plus de 33% par rapport à la précédente étude de l’AIF.

Rien qu’en 2017, les 800 000 participants aux festivals implantés en Angleterre ont dépensé près de 442 millions d’euros pour vivre leur passion. Soit une moyenne de 550 euros par participant. Sur la dépense totale, près de 40 millions d’euros ont été dépensés dans les environs des festivals (hébergement, nourriture, dépenses courantes, cadeaux…).

Certaines dépenses effectuées sur place explosent

Les dépenses effectuées en marge des festivals ont beaucoup augmenté depuis la précédente étude dévoilée par l’AIF en 2015. En particulier, les dépenses d’hébergement ont plus que doublé (+125%). L’achat de nourriture et de boisson a augmenté de plus de 40%. En revanche, les billets ont moins augmenté, à + 20%.

Les artistes de Grande Bretagne comme Ed Sheeran ou Sting redoutent que cette manne s’appauvrisse en cas de Brexit (lire notre actualité du 9 octobre 2018). Le ministère britannique de la culture s’alarme et a mis en garde le pays depuis le début de 2017. Le projet de Brexit donne des aigreurs aux musiciens et aux festivaliers.

  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.