Beyoncé et Jay-Z : la conscience noire s’empare du Louvre

Le nouveau clip de Beyoncé et Jay-Z a jailli comme une fusée. Tourné dans le musée du Louvre, il imprime la fierté noire sur les œuvres de l’histoire de l’Occident. Il y aura un avant et un après cette vidéo.

 

Apeshit, la dernière vidéo de Beyoncé et Jay-Z, tournée au musée du Louvre, a remporté une double victoire. D’abord, avec 70 millions de vues depuis sa sortie le 16 juin, sa page YouTube totalise déjà sept fois plus de visites que le musée en un an. Leur œuvre multimédia attire davantage que 35 000 œuvres classiques réunies. Quel détonateur pour leur nouvel album en duo Everything Is Love !

Beyoncé Jay-Z Creative CommonLeur seconde victoire est un phénomène, qui compte bien plus que les chiffres. Les deux stars se sont emparé et ont « absorbé » dans le décor de leur clip 17 œuvres parmi les plus emblématiques du musée. La Joconde, Les Noces de Cana de Véronèse, Le Radeau de la Méduse de Géricault, la Vénus de Milo ou encore La Victoire de Samothrace figurent parmi les prises du clip. Jusqu’à ce Portrait d’une femme noire, peint en 1800, magnifique modèle peu connu, au regard si profond et droit.

Tourné dans le plus grand secret

Les époux Carter (alias Beyoncé et Jay-Z) ont choisi des œuvres et un musée mythiques comme décor d’une musique et d’une scénographie riches et impeccables. Le clip, intitulé Apeshit, aurait été tourné dans le plus grand secret, au mois de mai dernier. La chorégraphie a été créée par Sidi Larbi Cherkaoui, célèbre chorégraphe flamand, réputé pour son travail sur la notion d’identité. Et c’est bien d’identité dont il s’agit.

Ces deux afro descendants évoluent et se campent parmi les multiples représentations des occidentaux blancs. Dans le clip, les rares détails de tableaux où figurent des personnages noirs représentent des esclaves ou des êtres dénués de toute fonction. Tout un symbole. Comme dans un geste politique, Beyoncé et Jay-Z impriment leur musique et leur image sur les œuvres du Louvre, concentré d’histoire occidentale.

Le pouvoir ne vous est pas donné. Vous devez le prendre. (Beyoncé)

La conscience black, la créativité et la réussite des niggers s’imposent à ceux qui asservirent les noirs si longtemps. M. et Mme Carter ont eu la décence de ne pas rajouter de signes extérieurs de richesse comme le font tellement d’artistes du hip hop et de la R&B. Peut-être les Carters n’en n’ont-ils plus besoin ? La fortune personnelle de Jay-Z est évaluée à près de 700 millions de dollars et celle de Beyoncé à plus de 350 millions de dollars par Forbes. Un milliard à eux deux, quand même.

Si souvent, les vidéos d’artistes noirs dans le rap ou la R&B sont aux antipodes de ce clip. Les hommes avancent les symboles clinquants de la réussite du capitalisme. Leur tenue vestimentaire d’un jour coûte la valeur de plusieurs de nos salaires. Leurs bijoux et leurs diamants tentent de luire comme des projecteurs. Leurs voitures surpassent tout ce que nous connaissons. Les femmes collectionnent les poses les plus torrides. Allusions sexuelles, attitudes lascives, décolletés et sous-vêtements racoleurs… Tous les codes de la femme objet sont revendiqués.

Que vous appréciez ou non Beyoncé et Jay-Z, ou leurs personnages, il y aura un avant et un après ce clip. Une certaine fierté noire s’est octroyé le Louvre. Des millions de personnes l’ont découvert à travers le monde. Le musée lui-même en a pris acte. Un parcours thématique (visite guidée) « JAY-Z et Beyonce au Louvre » a été proposé aussitôt aux visiteurs du musée (les mercredis, jeudis, samedis et dimanches). L’institution fait feu de tout bois. Et a récupéré le phénomène.

Note : Beyoncé et Jay-Z se produiront au Stade de France les 14 et 15 juillet prochains. Le 15 juillet, jour de la finale de la Coupe du monde de foot, les portes s’ouvriront dès 16H. Les détenteurs d’un billet pourront assister à la retransmission du match France-Croatie sur écrans géants à 17H. Que la France gagne ou perde, les 80 000 spectateurs pourront ensuite danser avec les stars.

Vous êtes intéressé-e ou séduit-e par Beyoncé et Jay-Z ?

Intrigué-e ? Concerné-e ? Consterné-e ? Dites-le nous ! Exprimez-vous en commentaire de ce billet de blog. Vous êtes les bienvenus !

 

The Carters, Apeshit.

 

The Carters, Everything Is Love.
[spotifyplaybutton play= »[spotifyplaybutton play= »spotify:album:3hCiP4V5Mu3Y0Z8lb70iDp »/] »/]
  • Lire les commentaires (0)

Votre email ne sera pas publié.

Commentaire *

  • Prénom et nom (obligatoire)

  • email (obligatoire)

  • Votre site web (facultatif)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.